Bienvenue, nous sommes le vendredi 14 juillet 2017

Accueil > Usagers >
Activités physiques :
Activité physique et diabète

La pratique régulière d’une activité physique a des effets positifs immenses sur la santé. Concernant le diabète de type 2 ellle fait partie du traitement, en complément des médicaments et de la diététique.

QUELLES ACTIVITÉS ?

- des activités d’endurance : marche, natation, vélo, ski de fond, golf, danse, ..
- des activités de résistance : gymnastique, step, musculation, tennis, randonnées avec dénivelé, pétanque, jardinage, port de charges, ..
- des activités d’assouplissement : gymnastique, étirements, Taï-Chi, travaux extérieurs, yoga, jardinage, ..

POURQUOI ?

L’activité physique régulière diminue la masse graisseuse au profit de la masse musculaire, améliore la pression artérielle, améliore les problèmes de lipides sanguins.
Les exercices d’endurance et de résistance diminuent tous deux la résistance à l’insuline.
- les exercices d’endurance diminuent la graisse corporelle (abdominale en particulier).
- les exercices de résistance améliorent la masse et la force musculaires et donc consomment plus de glucides.
- les exercices d’assouplissement augmentent l’amplitude de vos mouvements autour des articulations et aident à détendre vos muscles. Ces exercices consistent en des étirements, des flexions et des extensions en douceur. Progressivement, ils facilitent les mouvements et contribuent ainsi à améliorer l’équilibre et la posture.

COMMENT ?

- La reprise de l’activité physique doit toujours se faire progressivement.
- L’activité doit être adaptée à votre condition physique, aux éventuels problèmes de santé associés (arthrose, troubles de l’équilibre, maladies cardiovasculaires, ...), à votre force musculaire et ... au temps dont vous disposez !
- 30 min. par jour, 5 à 7 jours par semaine en endurance et 1 à 2 fois par semaine en résistance.

QUELLES PRÉCAUTIONS ?

- Une consultation chez votre médecin est nécessaire avant de débuter un programme d’activité physique afin d’écarter tout risque cardio-vasculaire et pratiquer son activité en toute sécurité. Si besoin, il vous prescrira une consultation de cardiologie avec électrocardiogramme d’effort pour vérifier votre aptitude cardiaque à l’effort.
- Éviter les sports violents qui peuvent entraîner des chocs et risquer d’endommager la rétine (boxe, parachutisme, alpinisme, ...).
- Choisir un chaussage adapté et avoir une bonne hygiène des pieds : « bon pied bon œil !! »
- Adapter l’alimentation : apports de glucides "lents" avant la pratique et bonne hydratation (½ litre d’eau par heure).
- Prévoir l’hypoglycémie   :
→ l’effort faisant baisser la glycémie, diminuer les traitements susceptibles de provoquer des hypoglycémies (insuline, sulfamides, glinides).
→ lecteur de glycémie (contrôles avant, pendant et après l’effort) et sucres "rapides" à portée de main.
→ éviter les sports en solitaire en cas de traitements susceptibles de provoquer des hypoglycémies (insuline, sulfamides, glinides).

- Échauffement et démarrage progressif.
- Ne jamais partir seul ou signaler son déplacement. Téléphone portable en cas d’éloignement (N° d’appel européen : 112)

LES 10 COMMANDEMENTS

1. Avant de débuter, à ton médecin tu parleras
2. Les examens, si besoin, tu feras
3. Tes forces ne surestimeras
4. Le sport que tu aimes tu choisiras
5. Boire et t’alimenter tu n’oublieras
6. Ton alimentation tu modifieras
7. Tes glycémies régulièrement vérifieras
8. Tes doses d’insuline tu adapteras
9. Avec quelqu’un tu partageras
10. Du plaisir tu prendras

© 2014 ADIAMMO Association DIAbète et Maladies Métaboliques de l’Omois - Tous droits réservés | Crédits et mentions légales