Bienvenue, nous sommes le mardi 25 juillet 2017

Accueil > Qui sommes-nous ? >
Nos prestations :
Consultations avec l’assistance sociale

Le contexte socio-économique est un des facteurs de réussite de la prise en charge de toute maladie.

En effet, de ce contexte peut dépendre le comportement du patient face à sa maladie. Si le médecin gère l’aspect médical, il reste que des difficultés personnelles et/ou sociales peuvent perturber de façon significative la prise en charge du patient diabétique.

Il est bien entendu que la démarche sociale ne peut être pensée qu’en respectant la pudeur du patient et les informations personnelles que celui-ci aura bien voulu transmettre.

Dans le cadre du réseau ADIAMMO, il a été décidé d’établir une prise en charge du patient sur le plan médical, psychologique et sociale lorsque cela s’avère nécessaire.

Cette prise en charge globale est à même de renforcer la motivation du patient. En effet, à l’exclusion première, sociale ou personnelle, ne doit pas s’ajouter l’exclusion du fait de la maladie chronique.

L’Assistante Sociale propose les approches suivantes :

- Prendre en charge l’incidence sociale du diabète.
- Distinguer les personnes vivant en zone rurale des citadines.
- Combler par cette démarche le décalage qui parfois s’accentue du fait de la ruralité.
- Prodiguer des conseils adaptés à l’environnement réel du patient et ce, jusque dans sa dimension culturelle.

Et à ce titre,
- Organiser des visites à domicile, tel que l’Assistante Sociale est habilitée à le faire
- Mettre en place un système de permanence durant laquelle, le patient en attente de consultation, donc plus disponible, pourra se rendre auprès de l’Assistante Sociale

Cette démarche requiert une participation active de l’Assistante Sociale et une implication particulière, à savoir :

- Participer au débriefing de fin de journée avec tous les intervenants de la journée multidisciplinaire.
- Harmoniser les informations recueillies afin de prendre en compte l’intégralité de la problématique posée par le patient.
- Anticiper les démarches à faire.
- Participer aux soirées de formations, y compris comme intervenante.
- Créer et maintenir des liens étroits avec la CPAM afin de confronter les critères des autres réseaux et les harmoniser.
- Travailler et transmettre l’idée que le contrôle médical est un partenaire et non pas un agresseur.

En pratique, quand un problème social est mis en évidence, le personnel du réseau ADIAMMO contacte les services sociaux concernés pouvant résoudre la situation, en accord et en liaison permanente avec le patient en difficulté.

© 2014 ADIAMMO Association DIAbète et Maladies Métaboliques de l’Omois - Tous droits réservés | Crédits et mentions légales